Exploitation forestière (incluant le secteur de Chibougamau-Chapais), 2002

La carte de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean montre la répartition des entreprises forestières œuvrant en 2002 dans l’exploitation forestière. Ces entreprises appartiennent au groupe industriel 04, soit celui des industries de l’exploitation forestière. Les sous-groupes se définissent comme suit:

Codes CTI, 1980

Activités

Nombre d'entreprises

0411

Exploitation forestière (sauf à contrat)

136

0412

Exploitation forestière à contrat

100

L’analyse de l’information fait référence aux limites et aux noms des municipalités et des villes qui forment, depuis février 2002, Ville de Saguenay. Cependant, ce sont seulement les limites de cette dernière qui apparaissent sur la carte de fond.

Sur cette carte, 236 entreprises ont été cartographiées. Elles représentent 18,9 % des 1 248 entreprises du secteur primaire du territoire. Elles emploient 3 965 personnes, ce qui équivaut à 37,4 % des 10 597 emplois du secteur primaire de la région. La taille des entreprises varie entre 1 et 554 employés. Les entreprises de ce groupe se répartissent entre 214 petites entreprises, 17 moyennes et 5 grandes.*

La lecture de la carte fait voir une distribution des entreprises qui s’étale de Petit-Saguenay, à l’est, jusqu’à Girardville, à l’ouest. Ce qui frappe le plus, c’est la nette distinction entre la faible présence de ce type d’entreprises au Saguenay (35) alors que la très grande majorité se retrouve au Lac-Saint-Jean (201), surtout à l’ouest. En effet, la présence de la majorité des scieries de la région autour du lac Saint-Jean combinée à une plus faible disponibilité des emplois dans la grande industrie (surtout présente dans l’axe Alma-La Baie) explique cette répartition. Bien que la majorité des entreprises se localisent dans les municipalités rurales, ce sont les trois centres urbains à l’ouest du Lac-Saint-Jean qui en concentrent le plus. En effet, on retrouve 43 entreprises à Dolbeau-Mistassini, 35 à Saint-Félicien et 13 à Roberval. Enfin, par le nombre de travailleurs qu’on y retrouve, l‘exploitation forestière se situe au troisième rang après la première transformation des métaux (4 778), le sciage et le rabotage (3 276) tout en devançant les pâtes et papiers (3 088).

Notons qu’on retrouve huit entreprises forestières de petite taille dans le secteur de Chibougamau et de Chapais.

 

* Les entreprises de petite taille vont de 1 à 19 employés, celles de taille moyenne de 20 à 199 et les grandes de 200 à 2 200.

Majella-J. GAUTHIER, Carl BRISSON et Dominique TREMBLAY, Laboratoire d’expertise en télédétection et en géomatique, Université du Québec à Chicoutimi, mai 2002.