Fréquence des types d’entreprises en économie sociale par municipalité en 2005

COMMENTAIRE

La carte montre la répartition spatiale du nombre d’activités par municipalité. En tout, les entreprises de la région se répartissent dans 122 types d’activités différentes classées selon le code SCIAN. La lecture de la carte révèle, en quelque sorte, un indice de diversification des municipalités de la région. Ainsi , aucune municipalité n’est dotée de toutes les activités présentes dans la région. La diversification apparaît surtout dans les centres urbains et plus particulièrement à Saguenay (58), à Alma (37) et dans une moindre mesure, à Dolbeau-Mistassini (19), à Saint-Félicien (14) et Roberval (12).

Du côté des municipalités rurales, quelques unes se distinguent. Dans l’ordre, celles-ci sont Normandin (10), Métabetchouan–Lac-à-la-Croix (9), Mashteuiatsh (9), Lac-Bouchette (7), L’Anse-Saint-Jean (6), Saint-Prime (5), Petit-Saguenay (5) et Albanel (5).

Tout comme nous l’avions observé en 2002 lors de la cartographie des entreprises manufacturières, la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean ne peut être considérée comme possédant une diversification élevée. Il n’en demeure pas moins que les centres urbains les plus populeux contiennent plusieurs types d’activités réalisées par les entreprises d’économie sociale qui contribuent à amoindrir les difficultés économiques que vivent les communautés. En dehors des centres urbains, la dépendance des collectivités rurales à l’égard d’un faible nombre d’entreprises et d’une variété limitée d’activités est un signe d’une économie fragile.

Si l’on s’attarde à regarder la distribution du nombre d’entreprises par type d’activité, on peut voir que ce sont les bailleurs d’ensembles de logements sociaux qui dominent avec 63 entreprises.   Viennent ensuite les services de garderie avec 37 et les caisses populaires au nombre de 24.

Martin SIMARD et Carl BRISSON, Laboratoire de géographie, Université du Québec à Chicoutimi, novembre 2007.