Évaluation foncière uniformisée des chalets par municipalité

Taux d’activité de la population, 1996

 

 

BUT ET OBJECTIF

 

La carte a pour objectif de montrer, pour l’année 1996, la variation spatiale du taux d’activité chez la population de la région. C’est un thème qui s’inscrit dans la recherche d’une meilleure connaissance du profil socio-économique des populations. Il montre dans quelle mesure les municipalités sont touchées par le phénomène.

 

 

ASPECTS MÉTHODOLOGIQUES

 

Les données proviennent du Recensement du Canada de 1996. Le taux d’activité se définit comme suit: pourcentage de la population active totale pendant la semaine (du dimanche au samedi) ayant précédé le jour du recensement par rapport à la population âgée de 15 ans et plus, à l’exclusion des pensionnaires d’un établissement institutionnel. Le taux d’activité se calcule de la façon suivante :

 

Taux d’activité =                  Population active totale                X 100

                                  

                                  Population âgée de 15 ans et plus


Pour la cartographie, les données relatives aux municipalités ont été classées en cinq catégories selon la méthode des seuils naturels.

 

 

COMMENTAIRE

 

La carte fait voir trois ensembles spatiaux. Le premier, une ceinture de trois municipalités périurbaines situées au sud du Haut-Saguenay, montre les valeurs les plus élevées (au-delà de 65 %). Un noyau autour de la ville d’Alma ainsi qu’un axe vertical nord-sud passant par Roberval et Mistassini; à ces endroits les valeurs sont relativement élevées. Ailleurs, dans beaucoup de municipalités périphériques le taux d’activité est bas; que cela soit au Bas-Saguenay, sur le bouclier canadien, dans cette bande qui fait le pont entre le Lac-Saint-Jean et le Haut-Saguenay ou à l’extrême ouest de la région.

 

Tableau 1 Taux d’activité de la population par municipalité

Municipalités

1991

1996

Larouche

50,6

66,7

Lac-Kénogami

58,7

66,0

Laterrière

69,0

65,0

Saint-François-de-Sales

61,5

61,7

Roberval

65,6

61,2

Métabetchouan

60,7

60,9

Saint-Bruno

64,2

60,8

Saint-Félicien

65,1

60,7

Saint-Stanislas

77,1

60,5

Delisle

61,9

60,2

Saint-Prime

62,4

60,2

Chicoutimi

61,8

59,4

Alma

61,5

59,3

Girardville

66,0

59,1

Rivière-Éternité

58,0

58,7

Hébertville

62,4

58,4

Saint-Méthode

69,0

58,4

Saint-Eugène

56,5

58,3

Shipshaw

63,6

58,2

Dolbeau

60,1

57,9

Canton Tremblay

63,5

57,8

Saint-Fulgence

58,9

57,7

Saint-Charles-de-Bourget

55,3

57,4

Albanel

64,0

57,2

La Baie

60,0

56,8

Hébertville-Station

53,2

56,7

Saint-Honoré

63,8

56,6

Saint-Gédéon

61,2

56,5

Mashteuiatsh

56,7

56,2

Jonquière

58,8

55,6

Saint-Henri-de-Taillon

56,5

55,0

Sainte-Hedwidge

58,4

54,8

Normandin

62,1

54,5

Ferland-et-Boilleau

66,0

54,4

Lac-Bouchette

55,9

54,4

Saint-Nazaire

63,5

54,3

Lac-à-la-Croix

64,3

54,2

L'Ascension-de-Notre-Seigneur

53,1

54,1

Mistassini

59,3

54,0

Saint-Ambroise

61,5

54,0

Saint-Edmond

62,7

54,0

Saint-Ludger-de-Milot

48,2

53,8

Saint-Thomas-Didyme

59,4

53,5

La Doré

56,9

53,3

Petit-Saguenay

45,4

53,1

Sainte-Rose-du-Nord

60,3

52,5

Bégin

53,3

51,5

Saint-David-de-Falardeau

58,7

51,2

Sainte-Jeanne-d'Arc

51,6

50,6

L'Anse-Saint-Jean

60,8

49,8

Chambord

60,5

49,6

Desbiens

54,7

49,3

Notre-Dame-de-Lorette

46,2

48,7

Sainte-Monique

55,0

48,6

Péribonka

45,7

48,5

Saint-André-du-Lac-Saint-Jean

55,8

47,7

Saint-Félix-d'Otis

51,9

46,9

Saint-Augustin

67,9

46,5

Lamarche

60,3

44,8

Labrecque

51,6

42,5

Voici quelques valeurs statistiques qui expriment la tendance centrale et la variabilité des données : moyenne : 55,34; médiane : 55,3; étendue : 24,2; écart type : 5,06; coefficient de variation : 9,14.

 

 

RÉFÉRENCES

 

GAGNON, Christiane, (1994), Profil social et économique des municipalités du Saguenay–Lac-Saint-Jean en 1991, Dossier cartographie et statistique, Université du Québec à Chicoutimi, 27 pages.

 

GAUTHIER, Majella-J. et Louis-Marie BOUCHARD (sous la direction de), (1981), Atlas régional du Saguenay—Lac-Saint-Jean, Chicoutimi, Gaëtan Morin éditeur, Planche F5.

 

 

SOUTIEN FINANCIER

Fonds académique du réseau de l'Université du Québec (FODAR)

Fondation de l'Université du Québec à Chicoutimi (FUQAC)

Table des préfets des MRC

Projets structurants à caractère régional (CRCD)

 

 

 

Majella-J. GAUTHIER, Carl BRISSON et Alain ROCH. Laboratoire d’expertise et de recherche en télédétection et en géomatique, Université du Québec à Chicoutimi, janvier 2003.