Emplois dans le secteur tertiaire en 1996

BUT ET OBJECTIF

L’objectif de cette carte est de montrer la variation dans l’espace du nombre d’emplois occupés dans le secteur tertiaire ainsi que son importance par rapport au nombre total d'emplois.

ASPECTS MÉTHODOLOGIQUES

Les données proviennent de l'institut de la statistique du Québec. Les emplois dans le secteur tertiaire concernent l’occupation exercée par les personnes de 15 ans et plus qui résident dans chaque municipalité (subdivision de recensement). Cela comprend les activités liées au transport et à l’entreposage, aux communications et aux autres services publics, aux commerces de gros et de détail, aux intermédiaires financiers et aux assurances, aux services immobiliers et aux agences d’assurance, aux services aux entreprises, aux services gouvernementaux, aux services d’enseignement, aux services de soin de santé et aux services sociaux, à l’hébergement et à la restauration ainsi qu’aux autres industries de services. Il est à noter que ces données décrivent l’occupation des personnes qui résident dans chaque municipalité, ce qui ne veut pas toujours dire que les emplois sont exercés dans celle-ci. À ce propos, des études sur les migrations de travail (le navettage) démontrent que plus de trois personnes sur dix travaillent à l’extérieur de leur lieu de résidence.

 

Nombre d’emplois

Pourcentage

Nombre total

89 035,00

 

Étendue

23 055,00

46,37

Médiane

350,00

60,61

Moyenne

1 483,92

60,16

Écart type

3 880,73

11,32

Coefficient de variation

2,62

0,19

Moyenne générale

 

72,51


COMMENTAIRE

La répartition du nombre d’emplois dans le secteur tertiaire montre un très grand écart entre les données, écart plus grand que celui des emplois dans le secteur secondaire. Les plus grands nombres se trouvent généralement là où la population est généralement localisée, comme dans les centres urbains du Haut-Saguenay. La plus forte concentration se présente à Chicoutimi avec 23 085 emplois, suivi de Jonquière avec 17 705. La concentration géographique est évidente dans le Haut-Saguenay   (Chicoutimi, Jonquière et La Baie) où l’on retrouve 53 % des emplois, soit 47 410 emplois sur 89 035. Ailleurs, c’est dans les centres urbains du Lac-Saint-Jean, que les emplois dans le secteur tertiaire sont les plus élevés. Il est à souligner que la ville d’Lama, avec ses 8 825 emplois, prend une place importante à remarquer. Au-delà, les emplois apparaissent en petits nombres ne dépassant que rarement 400.

Municipalités

Nombre d'emplois secteur tertiaire

Pourcentage d'emplois secteur tertiaire

NOTRE-DAME-DE-LORETTE

30

35,29

LAMARCHE

65

37,14

SAINT-AUGUSTIN

60

37,50

BÉGIN

125

38,46

SAINT-LUDGER-DE-MILOT

125

40,32

FERLAND-ET-BOILLEAU

110

42,31

GIRARDVILLE

250

44,64

SAINT-HENRI-DE-TAILLON

140

47,46

SAINT-STANISLAS

60

48,00

PÉRIBONKA

110

48,89

SAINTE-JEANNE-D'ARC

220

50,00

SAINTE-HEDWIDGE

165

50,00

LABRECQUE

185

50,68

LAC-À-LA-CROIX

210

51,85

SAINT-EDMOND

120

53,33

SAINTE-MONIQUE

185

53,62

L'ASCENSION-DE-NOTRE-SEIGNEUR

365

53,68

SAINT-PRIME

670

55,14

SAINT-MÉTHODE

280

55,45

DELISLE

1 015

56,23

RIVIÈRE-ÉTERNITÉ

135

56,25

SAINT-FULGENCE

505

56,74

SAINT-THOMAS-DIDYME

185

56,92

SAINTE-ROSE-DU-NORD

90

58,06

SAINT-AMBROISE

820

58,16

ALBANEL

605

58,74

NORMANDIN

925

59,68

LAC-BOUCHETTE

345

60,00

LA DORÉ

385

60,16

PETIT-SAGUENAY

220

60,27

LAROUCHE

320

60,95

L'ANSE-SAINT-JEAN

280

61,54

SHIPSHAW

770

61,60

SAINT-NAZAIRE

490

61,64

HÉBERTVILLE-STATION

355

62,28

SAINT-HONORÉ

1 015

63,84

SAINT-EUGÈNE

170

64,15

MISTASSINI

1 790

65,33

CHAMBORD

450

65,69

HÉBERTVILLE

690

66,03

DESBIENS

320

66,67

SAINT-ANDRÉ-DU-LAC-SAINT-JEAN

130

66,67

SAINT-BRUNO

700

66,67

SAINT-FRANÇOIS-DE-SALES

205

67,21

SAINT-FÉLIX-D'OTIS

165

67,35

SAINT-CHARLES-DE-BOURGET

220

67,69

SAINT-GÉDÉON

535

67,72

SAINT-DAVID-DE-FALARDEAU

565

68,07

DOLBEAU

2 565

71,65

LATERRIÈRE

1 690

71,91

SAINT-FÉLICIEN

3 175

72,00

CANTON TREMBLAY

1 090

72,43

MÉTABETCHOUAN

1 085

73,56

JONQUIÈRE

17 705

74,45

LAC-KÉNOGAMI

570

74,51

LA BAIE

6 620

75,23

ALMA

8 825

75,69

ROBERVAL

4 260

79,26

CHICOUTIMI

23 085

81,36

MASHTEUIATSH

490

81,67

La proportion que prennent les emplois du secteur tertiaire dans le total des emplois s’élève jusqu’à 81 % (à la réserve indienne de Mashteuiatsh). Chicoutimi (elle aussi avec 81 %) suit de très près accompagné des autres centres urbains de la région. La moyenne des 60 municipalités atteint 60 %, ce qui est nettement inférieur à la moyenne générale pour la région qui est de 73 %. Les cinq classes qui apparaissent sur la carte proviennent d’une analyse des discontinuités dans la série de données. Il y a une corrélation entre les pourcentages et le nombre d’emplois du secteur secondaire; le coefficient de corrélation de 0,460 indique que, dans le secteur tertiaire, plus le nombre d’emplois est élevé plus les taux le sont aussi. Également, il est facile de définir des ensembles spatiaux de l’importance relative de ces taux. Les centres urbains se dégagent nettement avec des valeurs élevées, ce qui entraînent avec eux les municipalités de banlieue et périurbaines; cela est très évident dans le Haut-Saguenay. À l’opposé, se dessine une sorte de croissant au nord du Lac-Saint-Jean où les municipalités périphériques sont clairement moins bien pourvues, toutes choses égales d'ailleurs, en emplois reliés aux activités dans le secteur tertiaire.

Cette carte mérite d’être comparée aux cartes d’utilisation du sol et aux autres cartes qui traitent des secteurs d’activité, spécialement celles sur les habitudes d’achat.


RÉFÉRENCES

GAGNON, Christiane, (1994), Profil social et économique des municipalités du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Dossier cartographie et statistique, Chicoutimi, 27 pages.

GAUTHIER, Majella-J. et Louis-Marie BOUCHARD (sous la direction de), (1981), Atlas régional du Saguenay—Lac-Saint-Jean, Chicoutimi, Gaëtan Morin éditeur, planches F-1, F-2, F-6, F-23, F-24 et F-25.


SOUTIEN FINANCIER

Fonds académique du réseau de l'Université du Québec (FODAR)

Fondation de l'Université du Québec à Chicoutimi (FUQAC)

Projets structurants à caractère régional (CRCD)

Table des préfets des quatre MRC du Saguenay—Lac-Saint-Jean

Majella-J. GAUTHIER, Carl BRISSON, Pierre-Martin CÔTÉ et Alain ROCH,

Laboratoire de télédétection et de géomatique, Université du Québec à Chicoutimi, janvier 2002.