Évaluation foncière uniformisée des chalets par municipalité

Population détenant un diplôme d’études universitaires, 1996

 


BUT ET OBJECTIF

 

La carte a pour objectif de montrer la répartition spatiale de l’importance de la population qui détient un diplôme d’études universitaires en 1996. C’est un thème qui s’inscrit dans la recherche d’une meilleure connaissance des municipalités à partir du niveau de scolarité de la population qui y habite. Il n’y a qu’un pas à franchir, là encore, pour se faire une bonne idée de la concentration des forces qui peuvent animer le développement.

 


ASPECTS MÉTHODOLOGIQUES

 

Les données proviennent du Recensement du Canada de 1996. Cela comprend le pourcentage de la population de 15 ans et plus qui a effectué des études universitaires avec ou sans grade. Les personnes peuvent détenir soit: un certificat ou un diplôme universitaire inférieur au baccalauréat soit un baccalauréat (p. ex., B.A., B.Sc., LL.B.); soit un certificat ou diplôme universitaire supérieur au baccalauréat; soit une maîtrise (p. ex., M.A., M.Sc., M.Éd.); soit un diplôme en médecine, en art dentaire, en médecine vétérinaire ou en optométrie (M.D., D.D.S., D.M.D., D.M.V., O.D.); soit un doctorat acquis (p. ex., Ph.D., D.Sc., D.Éd.). Les données ont été classées en cinq catégories selon la méthode des seuils naturels.

 


COMMENTAIRE

 

La carte montre une diversité spatiale qui prend le modèle suivant. C’est dans les centres urbains, notamment Chicoutimi (où se trouve l’université), qui se concentrent les plus hauts taux. Autour d’eux, surtout dans le Haut-Saguenay, des municipalités périurbaines tirent bien leur épingle du jeu. Ailleurs, apparaît au nord un croissant de municipalités rurales, partant de Notre-Dame-de-la-Doré jusqu’à Saint-Honoré, où les pourcentages sont nettement inférieurs à la moyenne (8,71 %). Cela se produit aussi sur le bouclier canadien au sud du Lac-Saint-Jean. Dans le Bas-Saguenay, la tendance montre les valeurs les plus faibles.

 

Tableau 1 Pourcentage des personnes qui ont fait des études universitaires par municipalité

Municipalités

1991

1996

Chicoutimi

19,97

20,7

Saint-Méthode

15,17

16,3

Saint-Gédéon

15,30

15,5

Jonquière

12,99

15,4

Alma

13,96

15,4

Roberval

13,74

14,4

Laterrière

10,92

14,2

Saint-Félicien

12,50

13,7

Saint-Henri-de-Taillon

4,63

13,2

Larouche

7,10

12,8

La Baie

10,65

12,8

Canton Tremblay

8,75

12,8

Dolbeau

11,29

12,5

Lac-Kénogami

4,69

12,4

Saint-Prime

6,72

12,0

Chambord

8,05

11,8

Saint-Félix-d'Otis

4,63

11,5

Sainte-Rose-du-Nord

3,45

11,5

Saint-Charles-de-Bourget

6,96

11,4

Saint-André-du-Lac-Saint-Jean

3,49

11,4

Saint-David-de-Falardeau

9,72

11,0

Mashteuiatsh

10,05

10,8

Saint-Fulgence

8,59

10,5

L'Anse-Saint-Jean

5,64

10,5

Saint-Bruno

9,16

10,4

Normandin

8,20

9,9

Métabetchouan

10,04

9,8

Saint-Ambroise

4,81

9,3

Mistassini

8,49

9,1

Shipshaw

8,74

8,4

Notre-Dame-de-Lorette

5,00

7,7

Saint-Nazaire

8,83

7,6

Desbiens

6,40

7,5

Sainte-Hedwidge

2,42

7,3

Saint-Stanislas

4,26

7,1

Hébertville

7,86

7,1

Péribonka

3,16

7,1

Lamarche

0,00

6,9

Saint-Honoré

8,71

6,8

Saint-François-de-Sales

9,92

6,6

Saint-Eugène

2,17

6,2

Sainte-Jeanne-d'Arc

4,35

6,1

Saint-Ludger-de-Milot

1,80

5,9

Albanel

3,24

5,9

Hébertville-Station

5,45

5,7

Delisle

7,33

5,6

Lac-Bouchette

7,73

5,3

Lac-à-la-Croix

4,90

5,2

Petit-Saguenay

4,96

4,9

L'Ascension-de-Notre-Seigneur

5,71

4,9

Girardville

3,61

4,7

Saint-Edmond

2,44

3,4

Labrecque

3,30

3,4

Rivière-Éternité

4,55

3,2

Ferland-et-Boilleau

6,00

2,9

La Doré

2,94

2,9

Sainte-Monique

1,55

2,8

Saint-Thomas-Didyme

1,52

2,4

Bégin

0,00

1,5

Saint-Augustin

2,50

0

 

 

*Voici quelques valeurs statistiques qui expriment la tendance centrale et la variabilité des données: moyenne: 8,71; médiane: 7,60; étendue: 20,60; écart type: 4,33; coefficient de variation: 49,71.

 


RÉFÉRENCES

 

GAGNON, Christiane, (1994), Profil social et économique des municipalités du Saguenay–Lac-Saint-Jean en 1991, Dossier cartographie et statistique, Université du Québec à Chicoutimi, 27 pages.

 

GAUTHIER, Majella-J. et Louis-Marie BOUCHARD (sous la direction de), (1981), Atlas régional du Saguenay—Lac-Saint-Jean, Chicoutimi, Gaëtan Morin éditeur, Planche F4.

 


SOUTIEN FINANCIER

 

Fonds académique du réseau de l'Université du Québec (FODAR)

Fondation de l'Université du Québec à Chicoutimi (FUQAC)

Table des préfets des MRC

Projets structurants à caractère régional (CRCD)

 

 


Majella-J. GAUTHIER, Carl BRISSON et Alain ROCH. Laboratoire de recherche et d’expertise en télédétection et en géomatique, Université du Québec à Chicoutimi, janvier 2003.