Répartition de la population 1996

 

 

BUT ET OBJECTIF

 

L'objectif de la carte est de montrer de quelle manière se distribuent les 286 455 habitants de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Y trouve-t-on des aires de concentration ou de dispersion? Épouse-t-elle un patron régulier dans l'espace?

 

 

ASPECTS MÉTHODOLOGIQUES

 

Les données de la population proviennent du recensement du Canada de 1996. Elles font référence au nombre de personnes qui résident dans chacune des 60 municipalités (subdivisions de recensement). La représentation cartographique est conçue à l'aide de cercles de taille proportionnelle, ce qui facilite l'évaluation et une comparaison des effectifs. Les symboles ont été placés au centre de l'espace bâti de chaque municipalité, par exemple au cœur de l'habitat groupé des municipalités rurales.

 

 

COMMENTAIRE

 

Les limites municipales géométriques engendrent un maillage régulier qui force ainsi une répartition des symboles, elle aussi régulière. Au premier coup d'œil, il apparaît que la plus grande concentration de la population se situe le long de la rivière Saguenay. Les villes de Chicoutimi, Jonquière et La Baie, trois villes collées les unes aux autres, composent 49 % de la population de la région qui est de 286 455 personnes. Elles constituent ce que l'on désigne comme l'agglomération du Haut-Saguenay et ce que l'on a déjà appelé la conurbation du Saguenay. Les centres urbains d'Alma, de Roberval, de Saint-Félicien ainsi que de Dolbeau et Mistassini (fusionnés depuis) animent l'organisation de l'espace dans le bassin du lac Saint-Jean. Partout ailleurs, on a affaire à des lieux moins populeux dont le plus petit n'a que 234 habitants. En fait, 87 % des municipalités ont une population inférieure à 5 000 personnes.

 

Il est à noter que les points de peuplement se trouvent très souvent localisés sur les rives de la rivière Saguenay, les abords du lac Saint-Jean et le long des grandes rivières. Les plus petits lieux de peuplement se situent surtout au nord du lac Saint-Jean et dans le cours inférieur du Saguenay.

 

Le patron général de la distribution de la population dans la région (une oasis tempérée dans un milieu nordique sertie dans une cuvette) n'est pas éloigné de certains modèles de la répartition du peuplement comme ceux de Christaller et de Lösch. Dans ces modèles se profile une hiérarchie d'unités de peuplement composée d'un centre populeux c'est-à-dire une place centrale (la plus populeuse) qui rayonne dans tout l'espace, de centres relais subordonnés et d'unités plus petites qui composent les strates inférieures.

 

Il est à noter que plusieurs facteurs expliquent la répartition de la population. Il y a le milieu physique plus favorable à l'installation humaine dans les basses terres (spécifiquement pour l'agriculture), le réseau hydrographique en étoile qui décrit des lieux de convergence, le cadastre, l'histoire économique (basée sur l'exploitation du bois et de la force hydraulique) de même que les voies de communication.

 

Cependant, cette carte ne montre pas la forme réelle et fine du peuplement. Il faut se référer, malgré son âge, à la carte de la répartition de la population de 1971, carte publiée dans l'Atlas régional du Saguenay–Lac-Saint-Jean, pour voir la distinction entre les espaces densément peuplés et la forme d'habitat rural particulier au rang canadien.

 

Les modifications apportées par l’État en 2001 en matière de restructuration municipale font que des villes et des municipalités du Haut-Saguenay ont été fusionnées. Il existe maintenant une grande ville nommée « Ville de Saguenay » qui regroupe Chicoutimi, Jonquière, La Baie, Laterrière, Shipshaw, Lac-Kénogami et une portion de Canton Tremblay. Elle totalise une population de 153 476 personnes (selon les chiffres du recensement de 1996). Cela transforme radicalement l’importance de la population, car elle devient la plus grande ville de la région. Avant la fusion, Chicoutimi, la ville la plus populeuse, comptait pour 22 % de la population régionale; depuis, « Ville de Saguenay » a un poids de 54 %. Ainsi, la dynamique municipale prend un tout autre visage.

 

Répartition de la population au Saguenay–Lac-Saint-Jean, 1996

Municipalité

Population

Municipalité

Population

Chicoutimi

       63 061    

Hébertville

           1 393    

Jonquière

       56 503    

Girardville

         1 350     

Alma

       26 127    

L'Anse-Saint-Jean

         1 250    

La Baie

       21 057    

Labrecque

         1 224    

Roberval

       11 640    

Desbiens

         1 202    

Saint-Félicien

         9 599    

Saint-Méthode

         1 198    

Dolbeau

          8 310    

Sainte-Jeanne-D'Arc

         1 158    

Mistassini

         6 904    

Larouche

         1 049    

Laterrière

         4 815    

Lac-à-la-Croix

         1 013    

Delisle

         4 256    

Sainte-Monique

           954    

Normandin

          3 873    

Bégin

           920    

Saint-Honoré

         3 851    

Petit-Saguenay

           918    

Canton Tremblay

         3 665    

Sainte-Hedwidge

           863    

Saint-Ambroise

         3 605    

Saint-Thomas-Didyme

           855    

Métabetchouan

         3 474    

Saint-Ludger-de-Milot

           752    

Shipshaw

         2 858    

Saint-Henri-de-Taillon

           743    

Saint-Prime

         2 685    

Saint-François-de-Sales

           717    

Albanel

         2 540    

Saint-Charles-de-Bourget

           715    

Hébertville-Station

         2 438    

Saint-Félix-d'Otis

           715    

Saint-Bruno

         2 422    

Ferland-et-Boilleau

           652    

Saint-David-de-Falardeau

         2 137    

Saint-Eugène

           651     

Saint-Nazaire

         2 095    

Péribonka

           588    

Saint-Fulgence

         2 078    

Saint-Edmond

           585    

Saint-Gédéon

         1 877    

Saint-André-du-Lac-Saint-Jean

           580    

L'Ascension-de-Notre-Seigneur

         1 867    

Rivière-Éternité

           572    

Chambord

         1 784    

Lamarche

           564    

Mashteuiatsh

         1 725    

Saint-Augustin

           486    

La Doré

         1 624    

Sainte-Rose-du-Nord

           403    

Lac-Kénogami

          1 517    

Saint-Stanislas

           319    

Lac-Bouchette

         1 445    

Notre-Dame-de-Lorette

           234    

Source: Statistique Canada

 

 

 

 

 

RÉFÉRENCES

 

BOUCHARD, Louis-Marie, (1973), Les villes du Saguenay: étude géographique, Chicoutimi, Fondation de l'Université du Québec à Chicoutimi et Leméac, 212 pages.

 

GAUTHIER, Majella-J. et Louis-Marie BOUCHARD (sous la direction de), (1981), Atlas régional du Saguenay—Lac-Saint-Jean, Chicoutimi, Gaëtan Morin éditeur, Planches B1,

B2, B3, B4.

 

 

 

SOUTIEN FINANCIER

 

Projets structurants à caractère régional (CRCD)

Fondation de l'Université du Québec à Chicoutimi (FUQAC)

Table des préfets des MRC

 

 

 

Majella-J. GAUTHIER, Carl BRISSON, Pierre-Martin CÔTÉ et Martin DION, Laboratoire d’expertise en télédétection et en géomatique, Université du Québec à Chicoutimi, décembre 2001.